2010 +

De quoi YouTube est-il le Nom?

Catégories: Cyberespace, Numérique

À travers les catégories du néobaroque dégagées par Calabrese dans son étude visionnaire et matérialisées par l’univers YouTube on a pu constater le long des précédents articles que les formes stables, ordonnées, régulières ou symétriques sont systématiquement inversées dans un vertige d’un type tout à fait nouveau. Cette folie qui a nom YouTube émerge précisément au moment où le système des valeurs est déstabilisé par des phénomènes de fluctuation et d'indétermination, la société globalisée de l'information éclipsant les catégories du capitalisme industriel, mais orchestrant un nouveau stade du néolibéralisme.

Les morts-vivants sont toujours là

Soumis par Antonio Dominguez Leiva le 24/10/2012
Catégories: Zombies

Les zombies ont envahi les rues de Montréal samedi dernier, menés par les organisateurs du festival SPASM. Antonio Dominguez Leiva passait par là après avoir regardé, comme 10 millions de téléspectateurs, le premier épisode de la troisième saison de la série américaine Walking dead. Il décortique pour Plus on est de fous plus on lit cet incontournable phénomène culturel.

 

 

Thèmes et concepts: 
Auteur(s): 
Antonio Dominguez Leiva

Voir un film aujourd'hui

Soumis par Samuel Archibald le 01/10/2012
Catégories: Cinéma

Samuel Archibald, écrivain, professeur à l'UQAM au Département d'études littéraires et cofondateur du site Pop-en-stock, observe les mutations dans la culture populaire. Cette semaine, il réfléchit sur la notion de voir un film aujourd'hui. On rend le film de plus en plus portable, échangeable et lisible sur différents supports, parfois aussi petits que l'écran de notre téléphone. Pourtant, on maximise l'aspect spectaculaire de la projection pour ramener les gens vers le plaisir des salles : écrans ultra-géants, son ambiophonique, 3D, etc.

 

Médias: 
Auteur(s): 
Samuel Archibald

Attention! Ce hackeur est un panda!

Anarchopanda est un hackeur. Pas parce qu’il fait partie d’Anonymous, pas parce qu’il répand des virus informatiques, et pas non plus parce qu’il pirate la musique de Britney Spears. Le professeur de philosophie, devenu la coqueluche du mouvement étudiant dans son costume de panda, est un hackeur parce qu’il manipule du code.

Misère de l'économisme (ou l'idiocratie en chantant)

Soumis par Antonio Dominguez Leiva le 24/05/2012
Catégories: Idéologie

Il aura suffi de 100 jours pour qu'un projet de hausse des frais de scolarité du l’enseignement supérieur aboutisse à l’érection d’une loi autoritaire aux accents proto-fascistes. On peut y voir la dérive ultime du projet électoraliste d’un politicien manipulateur et de plus en plus imbu de sa fonction quasi-monarchique, voulant incarner le Sauveur providentiel du parti de l’Ordre face aux factions turbulentes du désordre tant haï de «sa» «majorité silencieuse».

Invasion Montreal...

Soumis par Antonio Dominguez Leiva le 15/05/2012
Catégories: Zombies, Zombies

Dans le cadre de l’esthétique contemporaine du cadavre, peu de phénomènes ont semblé plus marquants, depuis Night of the Living Dead (G. A. Romero, 1968) que la surenchère transmédiatique et véritablement planétaire des morts-vivants. Si les années 90 ont été caractérisées par une sorte de «mort», ou à tout le moins de «stase», du zombie au cinéma, la créature, fidèle à elle-même, est réapparue de plus belle au tournant du nouveau millénaire et a maintenant envahi divers recoins de notre iconosphère globale.

Genres: 
Thèmes et concepts: 
Auteur(s): 
Antonio Dominguez Leiva

Colloque: Pratiques sérielles dans les littératures médiatiques (10-11 mai 2012)

Soumis par Antonio Dominguez Leiva le 05/05/2012

Les productions de la culture médiatique et les fictions imprimées de grande consommation reposent sur des principes de communication qui mettent en jeu des logiques sérielles. Ce qui les caractérise est une tendance à appréhender l’œuvre à travers la médiation d’un ensemble plus vaste à partir duquel elle se conçoit. C’est bien un tel mécanisme que l’on peut repérer dans la décision d’écrire ou de lire une œuvre de genre (récit policier, d’aventures, de science fiction, etc.). C’est également dans cette perspective que se situent les auteurs qui choisissent d’écrire pour une collection éditoriale dominée par des contraintes fortes (genres, valeurs, formats, public, etc.).

Auteur(s): 
Antonio Dominguez Leiva

YouTube, Univers Néobaroque (3): Labyrinthique, complexe et pervers

Catégories: Cyberespace, Numérique

Ce désordre malgré tout programmé trouve, comme au XVIe siècle, une figure privilégiée dans le labyrinthe, image récurrente lorsqu’on évoque YouTube et la Toile. Bertrand Gervais insiste à juste titre sur la réactivation de la figure millénaire du labyrinthe pour faire face, un peu à la façon d’un atavisme imaginaire, à la perplexité contemporaine.

YouTube, Univers Néobaroque (2): L'instabilité et le désordre

Catégories: Cyberespace, Numérique

Dominé tout à la fois par le fragment et le détail, YouTube pousse aussi ces deux catégories chères à Calabrese jusqu’à l’hypertrophie. La fragmentation est la base même du découpage des contenus YouTube, que ce soit sous la forme d’extraits parasités d’autres médias (d’émissions télé, de films, de matchs, etc.) ou du contenu créé expressément pour sa diffusion sur le site.

Pages

S'abonner à 2010 +