2010 +

Les super-héros et leurs doubles

Soumis par Antonio Dominguez Leiva le 14/09/2013
Catégories: Superhéros

Nous saluons le lancement du blogue dévolu aux super-héros par un de nos collaborateurs, Camille Baurin. Profitant de toute la zone laissée libre dans l'univers numérique, ce blogue se propose de s’intéresser non pas aux super-héros originels, mais à leurs reflets, à leurs doubles, à leurs réécritures, à leurs ré-adaptations...

Genres: 
Auteur(s): 
Antonio Dominguez Leiva

La ministre orang-outan et le bréviaire de la haine

Soumis par Antonio Dominguez Leiva le 17/07/2013
Catégories: Idéologie

Samedi dernier, lors d'une réunion du parti anti-immigrés de la Ligue du Nord à Treviglio, le très polémique sénateur Roberto Calderoli déclara à propos de la ministre italienne d'origine congolaise, Cecile Kyenge: «Je me console quand je surfe sur internet et que je vois les photos du gouvernement. J'aime les animaux, les ours et les loups comme tout le monde sait, mais quand je vois les images de Kyenge, je ne peux m'empêcher de penser à des ressemblances avec un orang-outan, même si je ne dis pas qu'elle en soit un.» Cette «blague sympathique», selon les dires de Calderoli, a été reprise par des cyberactivistes qui ont échangé la page Wikipédia de la ministre par celle du Pongo, genre de la famille des hominidés auquel appartiennent les orangs-outans.

Sexy Teddies

Soumis par Sébastien Hubier le 10/07/2013
Catégories: Erotisme

Georges Bataille l’avait bien percé à jour: animalité et volupté entretiennent des rapports étroits et compliqués expliquant aussi bien l’érotisation de la violence que celle de la gentillesse mignonne ou de la fraîche innocence. Depuis les jeunes filles des Lumières qui, renversées et troussées sur leur sofa, jouaient avec de minuscules chiots coquins jusques aux petites demoiselles câlinant, au siècle bourgeois, de doux chatons cajoleurs, l’animal domestique fut longtemps, dans sa mièvrerie, un rappel discret de cette tendre bestialité.

Thèmes et concepts: 
Auteur(s): 
Sébastien Hubier

Invasion Zombie

Soumis par Antonio Dominguez Leiva le 10/07/2013
Catégories: Zombies

«Il est peu d’images aussi marquantes, dans le cadre de l’esthétique contemporaine de l’extrême, que la surenchère transmédiatique et véritablement planétaire des morts vivants. Après une décennie (1985-1995) qui avait connu la "fin du zombie" dans le média qui lui avait jusque-là été le plus propice –le cinéma–, la créature, fidèle à elle-même, renaît de plus belle au tournant du nouveau millénaire, envahissant les plus divers recoins de l’iconosphère globale. Face à une telle invasion, et en syntonie avec la prolifération de "zombie studies", le temps est venu de s’attaquer de front aux morts-vivants, et de rendre compte des mythèmes et des motifs essentiels qui configurent leur esthétique...»

Thèmes et concepts: 
Auteur(s): 
Antonio Dominguez Leiva

9gag.com: Société du Spectacle et Discours Social

Catégories: Cyberespace, Numérique

Une communauté est un «[g]roupe social ayant des caractères, des intérêts communs [ou encore l']ensemble des habitants d'un même lieu, d'un même État», ce qui implique alors une proximité physique entre les individus d'une même communauté une langue commune ainsi que des références culturelles communes. L'avènement des Réseaux et d'Internet dans les années 1990 engendre un nouveau type de communauté, ce qu'Howard Rheingold a identifié comme étant des «communautés virtuelles».

Le moyen âge dans la culture populaire

Soumis par Antonio Dominguez Leiva le 24/04/2013

L’imaginaire collectif contemporain est à plusieurs égards frappé par des représentations stéréotypiques largement répandues de l’époque médiévale, laquelle y apparaît souvent dépeinte comme une époque mystérieuse où l’amour courtois et les épopées merveilleuses des chevaliers côtoient l’intolérance religieuse, l’ignorance fidéiste et l’instabilité politique.

Auteur(s): 
Antonio Dominguez Leiva

Pourquoi les séries nous fascinent tant? Une discussion avec Martin Winckler

Soumis par Sébastien S. Dubé le 27/11/2012
Catégories: Télévision

J’errais entre les milliers de titres du Salon du livre de Montréal, à la recherche d’un sujet pour pop-en-stock. Complètement dépassé par le cauchemar climatisé ambiant, je ne trouvais rien de croustillant, ou peut-être j’en trouvais trop, je ne sais plus. Mes yeux se desséchaient à une vitesse inquiétante. Et je ne pouvais tout de même pas faire une entrevue avec Samuel Archibald! L’autoréférentialité a une limite, me disais-je. Quoique pas toujours, notamment pour les séries télévisées.

Médias: 
Auteur(s): 
Sébastien S. Dubé

Pages

S'abonner à 2010 +