Extraterrestres

X-FILES

Soumis par Jean-Michel Berthiaume le 14/09/2015

X-FILES, réouverture de dossier. 

La vérité est-elle toujours ailleurs? Deux décennies après son début et à l'orée d'un retour de la série, la culture conspirationniste, la technologie, la culture geek et la télévision ne sont plus ce qu'elles étaient. Qui parle d'extraterrestres en ce moment? Les théories du complot de jadis ont peine à suivre avec la réalité actuelle, infiniment plus hardcore. 

Qu'est-ce que Scully et Mulder peuvent comprendre et dire de notre époque? On verra bien...

De l'île aux femmes polynésienne à l'Alien américaine (2)

Catégories: Extraterrestres

La scène qui ouvre le premier épisode des aventures d'Alien avec une femme lieutenant nommée Ripley, nous plonge dans l'espace clos d'un vaisseau spatial recelant des berceaux de verre où les personnages, deux femmes et cinq hommes, sont en "hypersommeil". "Mère", l'ordinateur qui commande le "vaisseau-mère", les éveille et leur donne pour mission d'aller explorer une planète d'où vient d'émaner un message signalant la présence d'un organisme vivant.

De l'île aux femmes polynésienne à l'Alien américaine (1)

Catégories: Extraterrestres

«Car au temps jadis, la mère avait la puissance (mana). (...) c'est la mère qui était le réceptacle ('oto). (...) C'est elle qui est le réceptacle où est déposé (vai'ia) l'enfant. Comment pourrait-ce être la puissance (mana) du père? Il s'écarte (tapae) et c'est fini!»
Vari'i, Enregistrement Henri Lavondès 1966 - A – 24

Alien ou la menace de l’Autre en moi: l’alien, Ripley et la femme inconnue (2)

Catégories: Extraterrestres

Malgré la double adversité du chauvinisme masculin et de l’alien, Ripley va avoir le courage de continuer à s’exprimer au point de réussir à faire entendre sa voix jusqu’au bout. Or, on peut trouver une dernière confirmation de ce que la menace que fait peser l’alien, c’est bien celle d’une perte de confiance en soi, d’un scepticisme paralysant qui empêche l’individu de s’accomplir avec les autres et au milieu d’eux, en faisant le parallèle entre cette séquence et la dernière séquence d’Hantise.

La philosophie de l’horreur de Noël Carroll à l’épreuve d’Alien

Catégories: Extraterrestres

Le livre récemment traduit Alien. La genèse d’un mythe, décrit l’une des premières projections du film à Dallas au Texas, au printemps 1979, dans les termes suivants: «On raconte que quelqu’un est tombé et s’est cassé le bras. Des spectateurs se seraient battus pour s’approprier des places plus éloignées de l’écran. La femme de Ladd Jr., devenue son ex-femme depuis, refusa de sortir de chez elle pendant une journée et demie. À un moment, un ouvreur est même tombé à la renverse, terrassé par la scène où Ash se fait arracher sa tête synthétique…»

Alien, une tératogonie de l'abjection

«Il y a une chose qui perturbe tout le monde et c'est le sexe... Je me suis dit: c'est comme ça que je vais attaquer le public; je vais l'attaquer sexuellement. Et je ne vais pas cibler les femmes dans l'audience, je vais attaquer les hommes. Je vais mettre toutes les images susceptibles de leur faire croiser leurs jambes de crainte. Viol oral homosexuel, reproduction... la chose pondant ses œufs dans votre gorge, la totale…»

S'abonner à Extraterrestres