Superhéros

Histoires de violence: Walking Dead vs Watchmen

Catégories: Zombies, Superhéros

Si le but des philosophes est généralement de lutter contre la violence, la culture populaire semble devoir, dans son processus d'accessibilité et d'autoréférence, produire une violence de plus en plus élaborée. Comme l'explique cependant Frappat, la violence ne possède pas seulement une dimension négative: «[e]n son sens cosmologique, la violence est conflit et désigne une opposition entre des forces, opposition qui n'est pas seulement destructrice, mais peut être productrice; elle engendre le mouvement même de la vie, par opposition à l'immobilité d'un principe unique» (Frappat, 2000, p. 16).

Temporalité, métafiction et dédoublements du Joker (2)

Au fil des productions, tout concourt à rendre de plus en plus ambiguë la relation entre Batman et Joker. Si l'on a beaucoup associé l'homoérotisme au couple Batman/Robin, le lien d'amour-haine qui relie le héros au vilain a été explicité par exemple dans The Dark Knight Returns lorsque le Joker appelle son rival «Darling» à nombreuses reprises.

Temporalité, métafiction et dédoublements du Joker (1)

«Most repulsive of all, are its frail and useless notions of order and sanity. If too much weight is placed upon them... How does it live, I hear you ask? How does this poor, pathetic specimen survive in today's harsh and irrational world? The sad answer is ''not very well.'' Faced with the inescapable fact that human existence is mad, random and pointless, one in eight of them crack up and go stark slavering buggo! Who can blame them? In a world as psychotic as this... any other response would be crazy!»

Les super-héros et leurs doubles

Soumis par Antonio Dominguez Leiva le 14/09/2013
Catégories: Superhéros

Nous saluons le lancement du blogue dévolu aux super-héros par un de nos collaborateurs, Camille Baurin. Profitant de toute la zone laissée libre dans l'univers numérique, ce blogue se propose de s’intéresser non pas aux super-héros originels, mais à leurs reflets, à leurs doubles, à leurs réécritures, à leurs ré-adaptations...

Genres: 
Auteur(s): 
Antonio Dominguez Leiva

Le fétichisme de l'Homme de Fer, des Freikorps à Iron Man

Avec Iron Man, dont nous fêtons les 50 ans (Tales of Suspense, #39 Mars 1963), la super-héroïcité est toute entière externalisée; l’armure seule est dotée de superpouvoirs poussant jusqu’au bout le traditionnel clivage entre les deux personnalités, sociale et super-héroïque, devenue ici une scission du sujet: le dissolu Tony Stark, le métallique Iron Man...

Le fétichisme de l'Homme de Fer

Soumis par Antonio Dominguez Leiva le 08/05/2013

Tony Stark est de retour dans Iron Man 3, dont la sortie marque le 50e anniversaire du personnage conçu par Stan Lee en 1963. Antihéros, figure du «capitalisme quintessenciel» (dont la fortune est basée sur le commerce amoral des armes), il est, comme Gatsby et tant d'autres, un être fêlé. Déchiré entre les superpouvoirs de son corps-armure et sa personnalité romantique d'être blessé, il est un emblème du complexe militaro-industriel que dénonçait Eisenhower en 1961.

Genres: 
Thèmes et concepts: 
Auteur(s): 
Antonio Dominguez Leiva

Justiciers masqués et médias de masse

Tous genres, littéraires ou paralittéraires, arrivent un jour à une totale codification qui limite l’œuvre dans un carcan oppressant. S’ils veulent évoluer, ils doivent parvenir à poser un discours critique sur eux-mêmes, et ainsi se déconstruire, afin d’avancer de nouveau dans différentes avenues. C’est d’ailleurs le cas des superhéros de bande dessinée, qui ont connu une grande crise dans les années 1980, après plus de cinquante ans d’existence.

La mort de Robin

Il est relativement aisé de distinguer l’amateur ordinaire (casual fan) de Batman du mordu (hardcore fan). Il suffit de lui demander son opinion du personnage de Robin. Alors que l’amateur ira d’une moue de dégoût éloquente, le mordu vous demandera: «lequel parmi les cinq Robin?» Peu de personnages des comics books de superhéros américains ont été aussi négligés que Robin dans leurs représentations dans les médias de masse (télévision et cinéma). Par conséquent, la figure de Robin reste sans doute une des plus controversées de l’univers de DC Comics.

Pages

S'abonner à Superhéros