Marc Angenot, vers un demi-siècle d´études en culture populaire

Marc Angenot, vers un demi-siècle d´études en culture populaire

Soumis par Antonio Dominguez Leiva le 31/01/2018

Nous avons l´immense plaisir de continuer notre série d´entretiens consacrées à d´éminents popologues avec l´un des plus grands dans le domaine francophone, bien qu´il soit surtout connu par son apport crucial à des domaines plus vastes de la théorie contemporaine qu´il a contribué à façonner (sociocritique, analyse du discours, histoire des idées, théorie de l´argumentation et de la rhétorique, sémiotique critique, etc.).

Or, bien que moins connu comme tel, l´apport de Marc Angenot au domaine des études de la culture populaire est essentiel. Depuis la publication de son travail pionnier sur Le roman populaire. Recherches en paralittérature (1975), il n´a cessé d´y revenir, que ce soit par le biais de la folle entreprise de 1889: un état du discours social (1989) et ses multiples ramifications (dont l´étude cruciale sur l´érotisme fin de siècle Le cru et le faisandé : sexe, discours social et littérature à la Belle Époque, 1986 et la très étonnante analyse des publicités savonnières rimées L'Œuvre poétique du Savon du Congo, 1992) ou de son analyse de la parole pamphlétaire et des mythologies politiques populaires ( utopies diverses et variées, poncifs de la "poésie socialiste",  grands récits militants érigés en religions séculières alors qu´on dénonce les "monstres en soutane" et les bourgeois comme "ennemis du peuple" nourrissant la pensée complotiste, etc.). Témoignage de ce fidèle engouement, un de ses derniers ouvrages constitue une sorte de synthèse de cet aspect de son oeuvre protéenne, Les dehors de la littérature. Du roman populaire à la science-fiction (2013), tandis que son intérêt pour les formes contemporaines de la pop culture se manifeste dans des publications telles que celle que nous avons eu l´honneur de publier sur ces pages, "Pourquoi l'Internet est-il le vecteur d'idées douteuses et fausses?"

Il nous parle de façon singulièrement savoureuse de tout cela, ainsi que d´aspects moins connus de son oeuvre, comme ses liens avec le grand pionnier de la popologie Régis Messac ou son intérêt pour ce sous-genre méconnu que nous évoquons dans notre dossier sur les dinosaures et la dinomanie, les romans préhistoriques.

Voici donc les liens pour vous plonger dans ce parcours hors-pair dans une émission double. Délectez-vous!

Première partie

http://www.choq.ca/episodes/popenstock/emission-du-17-janvier-2018/

 

Deuxième partie

http://www.choq.ca/episodes/popenstock/emission-du-24-janvier-2018/