Nous accueillons dans cette section des articles individuels sur toute question ayant trait à la culture populaire contemporaine et qui ne s’inscrivent pas (pour l’instant) dans aucun des dossiers thématiques proposés.
 
La longueur des articles est variable. POP-EN-STOCK accepte une limite inférieure équivalente à sept ou huit pages (3000 mots), afin de favoriser la publication rapide, mais peut aussi accepter des articles beaucoup plus longs selon l’offre (n’étant pas limitée par un impératif de préservation de la forêt boréale).
 
POP-EN-STOCK étant en perpétuelle évolution, certains de ces articles seront éventuellement intégrés à de futurs dossiers thématiques au fur et à mesure de leur création, selon des critères de cohérence et de pertinence.

Zone Libre

Résultats de la recherche

    Représentations, discours esthétiques et sang: le monument architectural comme métaphore de l'éternité dans From Hell d'Alan Moore et Eddie Campbell

    Soumis par Pascale Dubé Laplante le 01/03/2017

    D’abord publié sous la forme de onze comic books sur près d’une décennie (1989-1996) (Lainé: 137), le roman graphique From Hell (1999) du scénariste Alan Moore et du graphiste Eddie Campbell dépeint les cinq meurtres canoniques associés à la figure évasive du tueur en série Jack the Ripper comme ayant été commandités par la reine Victoria d’Angleterre. La mise en scène des assassinats des prostituées Polly Nicholls, Annie Chapman, Liz Stride, Kate Eddowes et Marie Kelly, tous perpétrés à l’automne 1888, de même que leur motif, met en lumière les conditions de vie de ces femmes du quartier de Whitechapel, «éternellement défavorisées parmi les défavorisés» (Marx: 432), tout en jetant un éclairage particulier sur la ville de Londres. Du paysage urbain se détachent en effet plusieurs monuments architecturaux qui, dans le roman graphique, se voient investis d’un symbolisme macabre et qui deviennent notamment les signes visibles d’une lutte entre le féminin et le masculin, la folie et le rationnel. À ces bâtisses londoniennes, encore existantes de nos jours, sont associées maintes significations, et leur représentation contribue à la création d’un lieu particulier à l’univers diégétique de From Hell.

    La question du genre dans le teen movie indépendant

    Soumis par Fabien Demangeot le 01/03/2017

    Selon Adrienne Boutang et Cécilia Sauvage, auteures de l'ouvrage "Les Teen Movies", le teen movie est un genre multiforme et singularisant qui englobe un ensemble de sous-genres cinématographiques hétéroclites qui n'ont en commun que leur focalisation sur une tranche d'âge spécifique (Boutang et Sauvage, 2011: 10). Réservé en priorité à un public d'adolescents, le teen movie est une catégorie filmique plus riche et complexe qu'il ne paraît.

    Through the Looking-Glass [2]

    Soumis par Christophe Becker le 02/03/2016
    Catégories: Culture Geek, Idéologie

    L’univers miroir finit par ne plus paraître si étrange, ou du moins autant qu’il est «familier» comme le remarque Stan Hunter Krank. Les personnages qui y évoluent ne sont plus filmés comme des antagonistes. Au contraire, la caractérisation effectuée jusqu’ici sert de base aux scénaristes. Ces personnages nouveaux n’ont droit à aucune véritable exposition, et le spectateur suit leurs aventures comme s’il s’agissait des personnages qu’il connaissait déjà. Rien dans la narration n’indique de brisure réelle entre la construction de ces personnages fictifs qui forment des réseaux comparables avec d’autres personnages et endossent les mêmes rôles thématiques.

Pages